Des militants Force Ouvrière de la Loire

La double peine pour les ouvriers

dimanche 25 mai 2008 par Denis RIVIER

Plus de trois ans après le début des négociations sur la pénibilité, le MEDEF ne propose plus que "mourir au travail et à temps partiel" selon l’expression de la délégation FO à cette négociation. Plus sérieusement, cela fait 3 ans que la discussion est ouverte et la situation est toujours la même. Le MEDEF explique qu’il ne voit pas le lien de causalité entre le travail et la réduction de la durée de la vie. De plus, il est pour, dans un geste d’humanité, de permettre à certains salariés de quitter de façon anticipée "l’entreprise" à condition que ceci soit pris en charge par la "solidarité nationale" , en bref, par les impôts.

A lire, un texte de l’INED (Institut National d’Études Démographiques) qui explicite ce qu’il appelle la "double peine pour les ouvriers".

Pour en finir, l’inanité de ces discussions est avérée. Continuer à entretenir qu’il est possible de trouver un accord avec ceux pour qui un accident du travail n’est qu’un problème comptable, n’est plus possible. Une exigence, NE PLUS PARTICIPER à ces mascarades qui déshonorent le mouvement syndical. Et cela fait 3 ans qu’elles durent.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 792795

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Défendre les retraites   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License