Des militants Force Ouvrière de la Loire

Quand Sarkosy se félicite d’un accord

lundi 21 avril 2008 par Denis RIVIER

La nouvelle originale est .

PARIS (AFP) - Nicolas Sarkozy salue, dans une tribune publiée par Le Monde, l’accord sur la réforme de la représentativité syndicale, négocié par les syndicats et le patronat, qui va permettre de "poser les bases d’une réforme en profondeur des relations sociales dans notre pays".

"Je suis conscient que les travaux n’ont pas été faciles et suscitent dans certaines organisations des réticences, que je peux comprendre et que je respecte", écrit le président de la République dans cette tribune publiée dans le quotidien daté de samedi.

"Mais nous voyons combien ces travaux permettent de poser les bases d’une réforme en profondeur des relations sociales dans notre pays, la plus importante depuis la Libération", ajoute-t-il.

M. Sarkozy indique qu’il "demandera le moment venu au ministre du Travail de recevoir l’ensemble des organisations patronales et syndicales pour connaître leur interprétation de la position commune" à laquelle elles sont arrivées, "et préparer le projet que le gouvernement soumettra au Parlement dans les meilleurs délais".

Patronat et syndicats sont parvenus la semaine dernière à une "position commune" pour une réforme de la représentativité syndicale et de la validation des accords d’entreprises. Cet accord est toutefois refusé par FO, la CFTC et la CFE-CGC. "Une position commune, ce n’est pas un accord au sens juridique du mot", souligne M. Sarkozy dans sa tribune. Le président de la République se félicite par ailleurs de voir que "le dialogue social n’a jamais été aussi dense ni aussi constructif en France qu’au cours des derniers mois".

Il affiche son "estime" pour les dirigeants syndicaux, "des hommes et des femmes" de la même "génération" que lui, "assez expérimentés pour connaître les limites du système des décennies passées", "assez jeunes pour avoir envie de faire bouger les choses".

"En l’espace de quelques mois, nous avons trouvé ensemble des solutions à des problèmes que personne n’avait su résoudre auparavant", affirme M. Sarkozy, qui cite la fusion de l’ANPE et des Assedic, l’accord du 11 janvier sur la réforme du marché du travail, ou la réforme des régimes spéciaux de retraite.

"Je crois à la nécessité des réformes. Je crois à la vertu et à la force du dialogue social. Je crois au rôle éminent de la convention collective à côté de la loi. Je crois à l’esprit de responsabilité des partenaires sociaux. Et je crois enfin que nous sommes sur le bon chemin", conclut M. Sarkozy.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 787941

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Représentativité   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License