Des militants Force Ouvrière de la Loire

Interpeller le gouvernement ou le sortir ?

lundi 21 novembre 2011

Le communiqué des organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA du vendredi 18 novembre 2011

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, dénoncent fermement les plans d’austérité et de rigueur décidés et imposés par le gouvernement.

L’austérité en France et en Europe n’est pas la solution à la crise. Au contraire, elle risque d’entraîner la récession.

Le gouvernement décide de mesures dans le domaine social sans rencontrer ni entendre les organisations syndicales. Il fait porter les efforts sur les salariés, ce qui creuse les inégalités et plonge des milliers de familles dans les difficultés sociales

Après la taxe sur les complémentaires, les déremboursements, l’instauration de forfaits et franchises, les ponctions sur le budget de l’assurance maladie, la diminution des prestations sociales, le gouvernement s’en prend aux salariés malades, potentiellement « fraudeurs » et « responsables des déficits publics », en instaurant un jour de carence de plus dans le privé et un dans la Fonction publique et en tentant d’opposer les uns aux autres.

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA décident d’agir ensemble pour s’opposer à ces mesures et obtenir d’autres solutions. Avec un appel commun, elles s’adresseront aux salariés pour interpeller le gouvernement, les élus et les responsables d’entreprises dans la période du 1er au 15 décembre. Dans ce cadre, le 13 décembre sera un temps fort de mobilisations interprofessionnelles, notamment avec des rassemblements.

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, se retrouveront rapidement après le 15 décembre, afin d’en tirer le bilan et d’envisager, ensemble, de nouvelles initiatives en janvier.

Montreuil, le 18 novembre 2011

- L’article des Echos.

POUR FO, UNE RIPOSTE NE PEUT SE LIMITER À DES JOURNÉES D’ACTION SANS APPEL À LA GRÈVE

Vendredi, lors d’une réunion avec les autres syndicats, la confédération a proposé un appel à 24 h de grève interprofessionnelle pour forcer le gouvernement à abandonner ses programmes d’austérité.

La confédération FO a participé vendredi dernier à une réunion des organisations syndicales pour tenter de trouver une riposte commune aux deux plans d’austérité du gouvernement Fillon (voir notre article du mercredi 9 novembre 2011). FO a refusé de s’associer à une déclaration paraphée par cinq syndicats (CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires). Après plusieurs heures de discussions, celle-ci s’est limitée à « faire deux semaines d’information entre 1er au 15 décembre », avec le 13 décembre, comme « temps fort de mobilisations interprofessionnelles notamment avec des rassemblements ».

Pour FO, « demander l’abandon des plans d’austérité et contrer toutes nouvelles annonces nécessitent une réponse déterminée en préparant, par l’action commune des organisations syndicales, vingt-quatre heures de grève interprofessionnelle » car « cette réponse ne peut en aucun cas consister en une succession de manifestations ou journées d’action dont on a fait le constat de l’inefficacité l’an dernier ». Ce n’est pas l’orientation choisie par les autres organisations, a regretté la confédération, avant d’annoncer, qu’elle sera présente aux rassemblements du 13 décembre sur ses propres revendications.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 964536

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2011   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License