Des militants Force Ouvrière de la Loire

Grève des cheminots à Saint Etienne

lundi 14 novembre 2011

Communiqué de presse.

Le service public ferroviaire dans la Loire remis en cause

Le syndicat des Cheminots FO de la Loire est engagé depuis ce 3 novembre, au coté d’autres organisations syndicales, dans un conflit avec la Direction régionale de la SNCF.
Force Ouvrière s’oppose au regroupement des 3 établissements stéphanois actuels (agents de conduite, contrôleurs et agents des gares) en un établissement unique.

Force Ouvrière dénonce la préparation à la privatisation des TER du département qui conduira à la suppression inévitable d’emplois, à la détérioration des conditions de travail, mais surtout à la dégradation inhérente du service public (sécurité des circulations, retards, tarification, attente aux guichets, désertification des gares, insécurité dans les trains etc).

Les agents grévistes utilisent les modalités les moins préjudiciables aux usagers dans le cadre de la loi sur le service minimum.

Comme à son habitude, la SNCF n’a pas utilisé le dialogue social dont elle se gargarise en permanence mais provoque les cheminots dans une attitude zélée qui entrainera une dégradation progressive du service ferroviaire mis en place pendant ce conflit qui s’annonce long…

A Saint-Etienne, le 4 novembre 2011.

Le secrétaire du syndicat FO des cheminots de la Loire.

Communiqué de presse N°2 du syndicat FO des Cheminots de la Loire-12 novembre 2011

A la menace de la privatisation, la réponse des cheminots !

Depuis 10 jours, les cheminots de Saint-Etienne poursuivent la grève. Nous refusons le projet de la SNCF de fusionner en un seul les trois établissements existants, sous le fallacieux prétexte de la Direction régionale de maintenir la présence de l’entreprise dans la Loire.

Le syndicat Force Ouvrière des Cheminots de la Loire dénonce la supercherie : au contraire, ce futur établissement permettra aisément, à moyen terme, à des intérêts privés de faire main basse sur celui-ci.

Les cheminots FO ne veulent pas voir le service public ferroviaire, déjà bien altéré par les politiques de casse menées ces dernières années, soumis à la logique financière des lobbies privés. Les effets d’une telle perspective seront inévitables : sécurité des circulations, tarifs, barèmes sociaux, déshumanisation des gares, insécurité dans les trains, désertification des zones rurales, etc.
Le syndicat FO des Cheminots déplore depuis maintenant 10 jours l’obstination dans laquelle la Direction régionale de la SNCF s’enferme, en ne rencontrant pas les organisations syndicales et les agents en lutte.
C’est bien l’attitude irresponsable de la SNCF qui prend les usagers en otage !
A Saint-Etienne, le samedi 12 novembre 2011.

LETTRE OUVERTE AUX USAGERS par l’Intersyndicale CGT, Force Ouvrière et Sud
Usagers et cheminots, ensemble pour conserver un véritable service public !
Nous, cheminot(e)s grévistes, sommes en lutte depuis le 3 novembre dernier contre une énième restructuration locale de la SNCF.

A travers cette lettre ouverte qui vous est destinée, nous tenons à vous expliquer les raisons de ce conflit, ainsi que les effets néfastes que le service public ferroviaire rendu aux usagers subira inévitablement après cette réorganisation.

Aujourd’hui, à St-Etienne, il existe 3 établissements, dont le fonctionnement est lié aux spécificités des métiers qu’ils coordonnent, à savoir les agents des gares, les contrôleurs-euses et les conducteurs.

Le 1er janvier 2012, la SNCF va mettre en place à St-Etienne un établissement unique regroupant les 3 existants, argumentant sur la nomination d’un interlocuteur de l’entreprise pour les collectivités locales, et le maintien des effectifs.

Au-delà du fait que cette fonction existe déjà, et que les TER sont organisés par la Région R-A, rendant l’argument de la Direction SNCF inepte, la création de l’établissement unique permettra ainsi à très court terme la destruction de nombreux emplois dans un bassin (celui de St-Etienne) particulièrement touché ces dernières années.

Cette forme d’établissement unique existe depuis quelque temps, à Reims notamment, et les résultats pressentis par les Organisations syndicales sont bien là, avec la régression de la qualité du service !

Le véritable enjeu de cette réorganisation réside bien dans la volonté politique d’en finir avec le Service Public : cet établissement sera aisément transférable à un opérateur privé, « clef en main », savoir-faire et investissement public inclus.
_ Nous, cheminot(e)s de la Loire, refusons que le service public ferroviaire réponde aux seules fins des intérêts privés, au préjudice des usagers et des cheminot(e)s. Les effets induits sont évidents : impact sur les tarifs, barèmes sociaux, sécurité des circulations, insécurité dans les trains, déshumanisation des gares, désertification des zones rurales, etc.

Nous tenons également à vous informer que la Direction de la SNCF, qui a pourtant crée le « dialogue social », n’a toujours pas daigné recevoir les syndicats et les agents grévistes.
_ Si vous êtes « pris en otage », c’est bien par la Direction de la SNCF !

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 922423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2011   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License