Des militants Force Ouvrière de la Loire

Appel intersyndical des travailleurs de la fonderie Poitou Alu

mercredi 7 septembre 2011

Communiqué intersyndical (CGT, FO, UDT, CFE-CGC) des salarié(e)s de la Fonderie :

Les travailleurs en grève de la fonderie alu réunis en assemblée générale, vendredi 2 septembre 2011, ont décidé, à une écrasante majorité, la reconduite du mouvement de grève pour une durée indéterminée.

La lutte que nous menons contre la direction de FDPA, Montupet et son donneur d’ordre Renault doit avoir un maximum de soutien de tous ceux d’entre vous qui combattent la course aux profits des patrons et des actionnaires. Ceux-ci se comportent en véritables parasites et volent les travailleurs en voulant baisser les salaires de près de 25%, c’est inacceptable ! Tous ensemble, exigeons le retrait pur et simple de ce projet “de compétitivité” et imposons des salaires dignes qui permettent de vivre décemment ainsi que le partage du travail entre tous.

Depuis lundi 5 septembre, nous sommes en grève et nous comptons sur votre solidarité et votre aide pour faire en sorte que notre combat ouvre des perspectives afin que la peur change de camp et contribue à lutter contre la régression sociale qu’ils veulent nous imposer.

Agression inacceptable : Il s’agit d’une véritable agression de la part des patrons de FDPA, du groupe Montupet (quatrième repreneur depuis 10 ans) et de Renault qui est le principal client pour la fabrication des culasses.

Nous n’acceptons pas la baisse de nos salaires alors que Montupet engrange des profits et annonce une situation florissante avec un chiffre d’affaire en hausse dans les années à venir.

Nous savons que nous pouvons compter sur votre compréhension et votre solidarité car tous les travailleurs sont confrontés à leur crise, qu’ils veulent nous faire payer. Cette crise, ce n’est pas la nôtre, ce sont les patrons, les banquiers et les riches qui doivent la payer.

Nous ferons tout ce qui est possible pour mettre en échec le plan injuste de Montupet car il est vital que les travailleurs des fonderies, du Châtelleraudais de la Vienne et d’ailleurs, comprennent qu’il est temps de dire stop ! Accepter les sacrifices aujourd’hui ne sera d’aucune protection et garantie contre les attaques de demain sur l’emploi et les salaires.

Retrait impératif de ce plan Le seul choix qui s’impose c’est le retrait immédiat et sans condition que représente ce plan de régression sociale car si les patrons réussissent aux fonderies ce sera un encouragement pour les patrons de la Vienne et du patronat en général d’appliquer ce type de mesures à l’ensemble de la classe ouvrière.

De plus, il est question pour la main d’œuvre indirecte la mutation provisoire dans le groupe d’une cinquantaine de personnes au bon vouloir de la direction, le gel des salaires de 3 ans, la suppression des 14 jours de RTT.

RAPPEL DES MESURES QUE VEUT NOUS IMPOSER LE GROUPE MONTUPET

La veille du 14 juillet la direction de FDPA a annoncé « un plan de compétitivité » consistant à imposer une baisse des salaires pour le personnel de production de 15 %, ainsi que le passage du temps de travail de 38h75 à 35h payées 35. Toutes ces mesures cumulées à la perte des heures supplémentaires, aux incidences sur toutes les primes, à la suppression de la grille des salaires se traduiraient par une baisse inacceptable de 25% des salaires.

Pour obtenir le document en .pdf, cliquer sur la vignette.

PDF - 67.2 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 737008

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2011   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License