Des militants Force Ouvrière de la Loire

Les Etats à la botte des marchés financiers ?

Un communiqué de la CGT-Force Ouvrière

mardi 9 février 2010 par Denis RIVIER

Après la séance de « pédagogie de l’angoisse sur les dépenses publiques » organisée par le gouvernement lors de sa conférence sur les déficits publics le 28 janvier, la panique boursière du 5 février au sujet de l’endettement public de quelques pays répond de la même logique.

Sous le diktat des marchés et des agences de notation s’opposant à la moindre régulation financière ou à un interventionnisme public financier, les Etats cristallisent toutes les inquiétudes autour de la dette publique afin de persuader l’opinion de la nécessité d’une cure d’austérité d’une envergure exceptionnelle.

La CGT-FO rappelle que le déficit public de la zone euro reste à 6,1% du PIB (11,2% aux Etats-Unis) et que la progression des dettes publiques des Etats est essentiellement due à la crise et aux aides publiques consenties pour sauver le système financier et les banques !

La CGT-FO met en garde contre tout plan de réduction structurel des dépenses publiques qui pourrait s’avérer suicidaire compte tenu de la faiblesse de l’activité, des salaires et de l’emploi. La CGT-FO s’oppose à l’austérité, a fortiori dictée par les marchés.

De plus, dans de nombreux pays dont la France, l’épargne est élevée et la dette privée est loin d’être inquiétante.

Un état des lieux des recettes fiscales (par l’impôt sur le revenu principalement et en revenant sur le bouclier fiscal et les niches) s’impose pour répondre aux besoins en services publics et aux enjeux que pose le financement des régimes de protection sociale collective.

Par l’aide publique massive (plan de relance, sauvetage des banques, aides au secteur automobile, grand emprunt, etc) l’économie s’est retrouvée sous « respiration artificielle » au prix, certes, d’un envol inévitable de l’endettement public. En refusant de redéfinir une fiscalité juste, égalitaire et redistributive, en restant prisonnier d’un pacte de stabilité qui n’a plus aucun sens et en se pliant aux ordres de la planète finance, le gouvernement risque de comprimer les salariés et les ménages les plus modestes : d’un coté une limitation des marges de manœuvre en terme de relance du fait des déficits et de l’autre la mise en œuvre de politiques d’austérité publique et sociale d’une ampleur inégalée (en accélérant par exemple la RGPP) pour réduire la dette.

Pour la CGT-FO, un tel scénario issu d’attaques spéculatives contre l’endettement public n’est pas acceptable. Seule la régulation financière internationale peut y mettre fin.

Communiqué du lundi 8 février 2010


Forum

  • Les Etats à la botte des marchés financiers ?
    9 février 2010, par Denis RIVIER

    Ce communiqué reflète correctement les ambiguïtés de l’orientation de notre Confédération. Une analyse avec laquelle je peux être d’accord et la pauvreté des solutions proposées :
    - un état des lieux des recettes fiscales
    - les illusions "keynésiennes" sur la relance par l’aide publique, etc...
    - le couplet appelant de ses vœux une régulation financière internationale.

    La crise que nous vivons n’est pas une simple crise conjoncturelle, elle n’est pas le fait de "mauvais spéculateurs" contre de "bons industriels". Elle est une crise qui exprime que le système est pourrie jusqu’à la moelle. Les remèdes que proposent le Bureau Confédéral sont un cautère sur une jambe de bois.

    C’est la propriété privée des moyens de production qu’il convient d’abolir, c’est la capital qui domine la société toute entière. C’est la recherche du profit maximal au dépend de tout le reste.

    Pour aller dans cette voie, il faut choisir la rupture avec ce gouvernement, quitter le Conseil d’Orientation des retraites, ne pas aller le 15 février à l’Elysée, essayer d’organiser l’unité des salariés par des Assemblées Générales Démocratiques sur les mieux de travail, les quartiers, les localités et défendre un programme de lutte.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 831395

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2010   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License