Des militants Force Ouvrière de la Loire

Un nouveau plan de restructuration chez Flextronics

vendredi 13 mars 2009 par Denis RIVIER

Un nouveau plan de restructuration chez Flextronics

Flextronics annonce un nouveau plan de restructuration destiné à lui faire économiser entre 230 et 260 millions de dollars par an.

Ce plan comporte la fermeture d’un nombre non spécifié d’usines, la délocalisation d’activités vers des pays à faible coût de la main d’oeuvre et la suppression d’un nombre de postes non dévoilé. Flextronics va provisionner entre 440 M$ et 500 M$ sur deux ans pour ces restructurations. Dans le monde, Flextronics s’appuie sur 160 000 employés disséminés dans 30 pays. Selon le quotidien américain Daily Herald, Flextronics a prévu de fermer, en mai prochain, son site américain de Elk Grove Village (Illinois) fort de 113 employés. Dernièrement, le sous-traitant a également stoppé sa production malaise de Kuala Lumpur (1400 employés).

-9,9% pour les 10 premiers de la sous-traitance mondiale en 2009 ?

Cette année, les ventes des 10 premiers la sous-traitance mondiale pourraient chuter de 9,9% après avoir reculé de 2,8% à 129,9 milliards d...

Cette année, les ventes des 10 premiers la sous-traitance mondiale pourraient chuter de 9,9% après avoir reculé de 2,8% à 129,9 milliards de dollars en 2008, annonce la société d’études iSuppli. Et de constater : c’est la première fois depuis 2002 que le chiffre d’affaires des 10 premiers mondiaux recule. Ce déclin est d’autant plus marqué que les années 2006 et 2007 avaient enregistré, quant à elles, des progressions de respectivement 20,3% et 19,2%. En particulier, du fait d’une diminution de la demande en électronique de grande diffusion ainsi que de variations défavorables du taux de change du dollar taïwanais par rapport au dollar américain, le chiffre d’affaires du numéro un mondial, Hon Hai Precision, n’a progressé, en 2008, que de 1,3%, à 55,4 milliards de dollars, alors qu’il avait crû de 43,7% en 2006 et de 39,4% en 2007. Or, le poids de ce dernier influence grandement les résultats : ainsi, en 2007, hors Hon Hai, les ventes des 9 premiers n’auraient crû que de 8,3% alors qu’elles ont progressé de 19,2%. En 2008, Sanmina-SCI, 5e sous-traitant mondial, a enregistré, quant à lui, une chute de 32,5% de ses ventes, Elcoteq (6e), un recul de 13% et Benchmark (7e), une baisse de 11,2%. Et iSuppli a revu à la baisse, à 1,3%, sa prévision de croissance annuelle moyenne pour les 10 premiers de la sous-traitance mondiale entre 2006 et 2012.

de Didier Girault , (Electronique International)

Mauvaises conditions de travail dans les usines de sous-traitance électronique en Chine

Le nouveau rapport du réseau européen MakeITfair est une des premières études sur des conditions de travail liées à la fabrication de lecteurs MP3 et de consoles de jeu. Le rapport a examiné 4 usines fonctionnant dans la province du Guangdong en Chine, à savoir Celestica, Flextronics, Vista Point Technoloies qui appartient à Flextronics et Hong Fu Jin Precision de Foxconn. (d’après evertiq) Le texte de l’article est là.

D’après cet article, les paratiques de ces sociétés sont :
- discrimination dans le recrutement sur la base d’examens médicaux.
- Grand nombres de jeunes de 16 à 18 ans qui travaillent de nuit et font des heures supplémentaires comme les autres travailleurs. Par contre ces jeunes ne sont pas couverts par les assurances sociales sauf celle sur les accidents du travail (quelle générosité). Les agenes de travail temporaire se paient sur la paie des salariés...
- Bas salaires. La majorité des salaires sont proche du salaires minimum chinois soit de 72 à 87 euros pour un travail à plein temps.
- Un nombre d’heures supplémentaires excessives. Les salariés chinois font des heures sups pour essayer d’améliorer leurs salaires. Dans trois des usines, le nomnre d’heures sups est de 80 à 90 par mois. Dans une usine qui travaille pour Apple (la belle marque à la pomme), ce sont environ 120 heures supps par mois qui sont exigées. La loi chinoise n’autorise pas plus de 36 heures supps par mois. Les industries de l’électronique ont obtenu un quota de 86 heures.
- des effets négatifs pour la santé des salariés. Les postes durent un mois et durent 11 heures... Il faut demandr l’autorisation pour aller aux toilettes. De plus, fumées et produits toxiques abondent dans les zones où sont soudées les composants.
- Retenues sur salaires pour fautes. Dans trois des 4 usines, c’est évident. Une faute d’assemblage peut se traduire par une retenue sur salaire. Dans une usine qui travaille pour Sony, Microsoft, Motorola et Philips, les salariés travaillent 6 jours par semaine, 11 heures par jour.
- Violation des droits des syndicats.Les syndicats sont inféodés au Parti Communiste. Le chef syndical national est Vice-Président de l’Assemblée Nationale.
- Vivre dans des dortoirs. Beaucoup de salariés dorment dans des dortoirs à l’intérieur des usines à cause des bas salaires pratiqués et du coût élévé des loyers. Chaque chambre est partagée par 8 à 10 personnes, cela donne de 2.5 à 4.5 mètres carré par personne. Les loyers vont de 1 à 7.5 euros. une salle d’eau pour environ 150 personnes.

Chacune des usines inspectées ont établi des codes où il est spécifié que les droits des salariés sont respectés. Cette inspection montre qu’il n’en est rien.

MakeITFair, l’organisation responsable du rapport, a contacté les donneurs d’ordre en cause. Seul Apple n’a pas répondu. Motorola explique que cela ne correspond pas à ce que ses inspecteurs ont vu et promet d’être plus attentif.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 964536

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Electronique   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License